Strona główna French Loisirs Itineraire de promenade nº 2

Notre deuxième promenade dans la ville nous la commençons à partir de la vieille ville.

C’est une place centrale moyenâgeuse de disposition urbaine – la place du marché où ensuite ont été dressés l’hôtel de ville et les halles aux draps. Le monument de la place du marché de Racibórz est une colonne de Notre-dame de 14 mètres d’un architecte autrichien Jan Melchior Oresterreich. La colonne est un votif pour éloigner une peste épouvantable qui a infesté Racibórz dans les années 1708 et 1715.

Tout près de la place du marché, sur la rue Długa se trouve, sous les arcades, le Centre Municipal d’Information où il y a le Point d’Information touristique. Nous nous dirigeons vers la rue Nowa qui à l’époque a joué un rôle important parmi les rues commerciales de la ville.

À gauche, nous passons devant l’église paroissiale de l’Assomption de Notre-Dame. Selon des écrits, l’église date de 1205. Sa plus belle partie est l’autel baroque fait par Salomon Steinhof. En 1654 on a posé dans le choeur de l’église des stalles richement décorées à l’imitation des stalles de l’église Mariacki de Cracovie.

Tout près de l’église, derrière le square du Prêtre Pieczka, se trouve une belle statue baroque de Sain Jan Nepomucen qui serait l’oeuvre de Jan Melchior Oesterreich, de même que la colonne de Notre-Dame. À la hauteur de la statue, nous tournons par la rue Solna, on y trouve de beaux immeubles, parés d’éléments architecturaux néo-gothiques et renaissance. Nous tournons à gauche dans la rue Lacznicza. À la fin de cette rue se trouve le bâtiment de l’ancien hôpital datant de 1802.

Un bâtiment immense à la sortie de la rue Lecznicza est le bâtiment en style classiciste tardif de 1826 du présent Tribunal de district qui exerçait autrefois la fonction de Cour Nationale Supérieure .

En face de la façade du bâtiment de l’autre côté de la rue se trouve un square avec un monument dédié à Stanisław Moniuszko, le grand compositeur polonais, auteur de chansons, d’opéras, d’opérettes et de ballets consacrés au patriotisme polonais et à des motifs populaires.

À la hauteur du présent tribunal, nous quittons la zone de disposition moyenâgeuse urbaniste.

À l’époque existait ici une porte placée dans les remparts dite Nowa, derrière celle-ci se trouvait un pont au-dessus du fossé. Nous tournons à droite, en passant devant le présent tribunal de district et l’ancien bâtiment du tribunal statuant en première instance sur les cas de moindre importance (actuellement Maison de Correction). Ce bâtiment a été crée en 1889 en style néo-renaissance néerlandais.

Ensuite, nous tournons dans la rue Wileńska. Dans l’actuelle coopérative des Ecoles de Construction nous pouvons y trouver une salle de gymnastique de la fin du XIXème siècle qui exerçait à l’époque un rôle de supprimer « la » halle urbaine. Près de ce bâtiment voisin de l’école se trouve la rue Ogrodowa qui est de 1908, bâtie en brique rouge en style néo-gothique.

À droite, nous retrouvons les fragments d’un complexe de bâtiments liés à l’église évangélique qui n’existe plus: dans l’ancien presbytère fonctionne actuellement L’Office de l’Etat Civil dit Pałac Slubów (Palais des Mariages) et dans l’ancienne maison paroissiale se trouve le siège de la Corporation Artisanale. L’église se trouvait à l’emplacement de l’Ecole de Musique d’aujourd’hui.

Aprés le carrefour, nous passons la rangée d’immeubles éclectiques de Sécession – l’œuvre de Paul Kunhert. En passant rue Lwowska, nous arrivons rue Opawska où se trouve un monument venant de Markowice – le quartier de Racibórz présentant Arka Bożka – un grand homme d’action pour le caractère polonais de la Silésie.

En empruntant la rue Matejki, nous arrivons rue Słowackiego où nous retrouvons l’imposant bâtiment de l’Ecole Professionnelle Supérieure d’Etat et le Collège des Langues Etrangères, créés sur des fondations du monument de la paix – le gymnase féminin polonais bâti dans les années 1930.

La rue Słowackiego est sûrement la plus longue rue bordée d’arbres en Europe ce sont des noisetiers de Byzance.

À sa fin, nous tournons à droite dans la rue Ocicka par laquelle nous arrivons au carrefour de la rue Starowiejska et Jana Pawła II. Ici, à droite se trouvent les bâtiments monastiques des Soeurs missionnaires « Anuntiata ».

Dans la rue Jana Pawła II nous pouvons visiter l’église des pélerins de Notre-Dame, de style baroque, où se trouve un tableau merveilleux de Notre-Dame de Racibórz du XVIème siècle dont la couronne a été bénie en 1999 à Gliwice par le pape Jean Paul II.

En sortant de l’église, nous passons par les rues Żorska, Ocicka, Słowackiego et Wczasowa, nous arrivons à l’église Du Coeur de Jésus Christ Le Plus Saint, rue Warszawska. L’église a été dressée dans les années 1930 en forme de rotonde par l’architecte A. Otto Lindner. Sur la place de l’église nous pouvons admirer une autre figure de Saint Jan Nepomucen.

En quittant l’église, nous longeons le bâtiment du XIXème siècle de l’actuelle école il se trouve à droite de l’endroit où il y avait le Séminaire des Maîtres et après 1926 l’école secondaire pour les filles. En traversant la rue Opawska, nous passons sous une porte; ce passage possède des sculptures qui représentent le Semeur et le Moissonneur. À la rue Waryńskiego nous pouvons admirer des immeubles modernistes de la fin des années 20 et 30 du XXème siècle.

Dans un parc tout proche nous pouvons voir l’ensemble des bâtiments qui servaient de prison au XIXème siècle. L’établissement pénitentiaire, un bâtiment très intéressant, a été dressé sur un plan de la croix (à l’exemple de célèbre prison de Berlin – Moabit) dans les années 1845 – 1851. À l’époque c’était une des prisons les plus modernes en Europe et probablement dans le monde entier. Actuellement la prison de Racibórz est la prison la plus importante de Pologne dont on n’a enregistré aucune évasion.

En traversant le carrefour avec la rue Eichendorff, nous entrons dans le parc « Ville Roth », appelé ainsi en l’honneur de la ville partenaire en Allemagne. C’est un espace de verdure qui a été créé à l’endroit de l’ancien cimetière près de l’hôpital. Deux monuments naturels s’y trouvent: le cyprès des marais unique et le lierre commun immense. En nous promenant au bord de l’étang, du côté gauche nous passons les ruines du monument des héros de la période de l’entre-deux-guerres (la moitié de « demi-cercle »). Au fond du parc nous pouvons voir une figure funéraire restaurée de 1915.

Des bâtiments en style néo-gothique de 1895, surgissant des arbres, exerçaient une fonction d’hôpital urbain Docteur Józef Rostek.

En face de l’hôpital se trouve l’ancienne villa, entretenue en style moderniste, du conseiller médical municipal – le docteur Waldemar Orzechowski (actuellement c’est l’école maternelle).

À la rue Staszica nous pouvons admirer plusieurs beaux immeubles de 1890-1900 avec des éléments de néo-baroque allemand au nord et rue Sienkiewicza des immeubles merveilleux de 1906 en style Sécession construits par Herman Arwiński.

En continuant par la rue Sienkiewicza, nous arrivons à la Place de Jagiełło. Près de la place se trouve la maison de l’Aide Sociale Sainte Notburgia, située dans un complexe intéressant de bâtiments en style néo-gothique de 1882.

À droite, nous passons devant le bâtiment de Bank Śląski (Banque Silésienne) – c’est un bâtimentdes années 1930 lié avec le bâtiment de L’Office du Trésor de 1880. C’est un bâtiment de caractère villa; seules les décorations du hall en forme de colonnes de l’ordre dorique (les sculptures des immenses atlantes) et les fresques avec des motifs végétaux se sont bien conservées.

Ensuite, notre promenade nous entraîne dans la vieille ville où à l’époque il y avait un fossé. À gauche, nous passons un beffroi en style gothico-renaissance dit beffroi prison avec un fragment conservé des remparts.

En parcourant la Place Długosza en direction de la place du marché, nous arrivons à la rue Zborowa où à la fin se trouve un vignoble créé en 1872.

Nous arrivons rue Adama Mickiewicza où se trouve un monument de Joseph von Eichendorff - un poète du romantisme tardif originaire de Łubowice près de Racibórz. Inauguré en 1994, ce monument est une copie fidèle du monument qui s’est perdu en 1945 dans des circonstances inexpliquées.

Ensuite, nous allons rue Młyńska en traversant la Place Dominikański et nous revenons à la place du marché. En route, nous passons par le square de la rue Szewska – actuellement un endroit vide où avant la guerre il y avait la dernière synagogue juive de Racibórz.

Pour finir notre promenade, nous vous proposons de visiter l’église Saint Jakub. Dans cette église post dominicaine il faut voir une chapelle baroque - tombeau des comtes von Gaschin. Les décorations sont en stuc des années 1635-55 et l’emblème incrusté de la famille ainsi que l’autel baroque fait de parangon, tous sur la voûte de la chapelle, attirent notre attention. Devant l’église il y a une autre sculpture de Jan Nepomucen de 1720.

Klawisze Dostępności

Przejdź do menu głównego:
Alt i 0
Przejdź do treści strony:
Alt i 1
Mapa Witryny:
Alt i 2
Wersja kontrastowa:
Alt i 4
Wyszukiwarka:
prawy Alt i W

Zamiast klawisza Alt możesz użyć H