l’Assomption de la Sainte ViergeLes bâtiments sacrés sont les monuments les plus anciens de la ville.

À proximité de la place du marché, en 1025 a été fondée une église sous l’invocation de l’Assomption de la Sainte Vierge. Un bloc architectonique, conservé jusqu’à aujourd’hui, vient des débuts du XIVème siècle quand après l’incendie on a dressé une nouvelle construction gothique.

À proximité de ce lieu, on a construit un autre temple gothique – l’église sous l’invocation de Saint Jakub. Les premières mentions sur ce saint datent de 1285. La disposition architectonique actuelle a été crée en 1655. Un monument intéressant de l’art baroque est la Chapelle Gaszynów, située à l’intérieur de l’église réalisée chapelle du château entre 1637 et 1665.

Des historiens appellent la perle du gothique silésien la chapelle du château sous l’invocation de Saint Tomasz Kantauryjski d’ Ostróg. Fondée après 1287 par le prince de Racibórz, elle est actuellement en rénovation, ainsi que le château.

brasserie du château. Dans l’aile nord du château fonctionne jusqu’à ce jour la brasserie du château. La première mention de son existence date de 1567. 

Przystań żeglarska (Port naval)À quelques dizaines mètres du château se trouve Przystań żeglarska (Port naval), projeté/conçu par Paul Lachmann et bâti en env. 1913, et qui est et qui est actuellement un restaurant « Galeria ».

Non loin de la ville forte se trouve une église néogothique Saint Jan Chrzciciel de 1855.

Grâce aux soins du dernier des Piastes – Leszek – en 1327 on a dressé l’église des Dominicaines DES DOMINICAINES SOUS L’INVOCATION DU SAINT ESPRITsous l’invocation du Saint Esprit.

DES DOMINICAINES SOUS L’INVOCATION DU SAINT ESPRITCe temple, encore sous le règne de Leszek, a été agrandi et de nouveau consacré en 1335. A cet endroit se trouvait une nécropole princière. Pendant les derniers travaux de fouille à l’emplacement de l’ancienne église on a découvert le tombeau du dernier prince de la dynastie des Przemyslidów – Walenty (mort en 1521). Dans les murs du temple se trouve actuellement un musée, et dans le bâtiment cloître se trouve la coopérative des Ecoles d’Economie. À proximité du musée se trouve le bâtiment éclectique de l’ancienne Banque Populaire, créé vers le troisième quart du XIXème siècle. Actuellement c’est un siège du PTTK (bureau de tourisme).

un beffroi historique servant de prison Le document du prince Przemysł datant du 1290 mentionne l’existence à Racibórz des remparts. Près de la Place de Długosz se trouve un beffroi historique servant de prison, bâti au XVIème siècle et les restes des remparts.

Un des monuments caractéristiques de la ville est la Colonne de Notre-Dame sur la place du marché, réalisée dans les années 1725 – 1727 par Jan Melchior Oesterreich. Ce monument votif de pierre, décoré de plusieurs sculptures dont le portrait du patron de Racibórz – Saint Marceli a été dressé en remerciement pour avoir écarté de la ville une épidémie de choléra.

À RACIBÓRZ ON HONORAIT BEAUCOUP LE CULTE DU MARTYR TCHÈQUE SAINT JAN NEPOMUCEN À Racibórz on honorait beaucoup le culte du martyr tchèque Saint Jan Nepomucen.

On peut rencontrer des figures en pierre sur la Place de Długosz (du baroque tardif de la première moitié du XVIIème siècle), sur Ostróg (du baroque tardif de deuxième moitié du XVIIème siècle), la rue Starowiejska 24 (du rococo de la fin du XIXème siècle), la rue Londzina (stylisée en baroque de la À RACIBÓRZ ON HONORAIT BEAUCOUP LE CULTE DU MARTYR TCHÈQUE SAINT JAN NEPOMUCENpremière moitié du XIXème siècle), sur la place de l’Eglise de la Coeur de Jésus-Christ (de la première moitié du XIXème siècle) et la rue Mariańska (du XIXème s. – une figure populaire aux traits baroques).

A l’angle des rues Głubczycka et Mikołaja a été édifié entre les XVIIIème et XIXèmeUne maison du XVIIIème siècle mérite aussi l’attention, située rue Londzina, probablement exerçant la fonction d’auberge (cabaret). C’est un des rares bâtiments conservés de cette époque.

 Statue de l’Accord (Statua Zgody)A l’angle des rues Głubczycka et Mikołaja a été édifié entre les XVIIIème et XIXème siècles une statue, dite Statue de l’Accord (Statua Zgody), commémorant un accord de 1287 entre prince silésien Henryk IV Probus et l’évêque de Wrocław Tomasz II de la famille des Zaręby.

 l’église de Saint MikołajPas loin de cet endroit se trouve l’église de Saint Mikołaj, reconstruite en brique rouge dans les années 1899-1902 en style néogothique. La première mention sur celle-ci date de 1287.

D’autres immeubles de la ville viennent de la première moitié du XIXème siècle. D’autres immeubles de la ville viennent de la première moitié du XIXème siècle. En plus de ces bâtiments plus intéressants on peut compter ceux de la ligne ouest de façade de la place du marché, stylisés en ornementation renaissance ainsi que des bâtiments construits dans la deuxième moitié du XIXème siècle, décorés en stucs raffinés dans les rues Staszica, Sienkiewicza, Stelmacha, Londzina, Ogrodowa, Opawska et Wileńska.

Maison Nationale « Strzecha »En 1911 a été ouverte la Maison Nationale « Strzecha » (« Chaume ») qui constituait jusqu’en 1945 un centre pour la minorité polonaise à Racibórz. Détruit pendant la deuxième guerre mondiale, l’édifice a été de nouveau ouvert en 1958. Actuellement c’est la Maison de la Culture « Strzecha ».

L’église du Coeur de Jésus-Christ L’église du Coeur de Jésus-Christ est un bâtiment original par sa forme. Dressée dans les années 1934 – 1935 sur le plan d’une rotonde couverte d’une coupole avec des formerets en béton, elle constitue la décoration principale de la rue Warszawska. A côté de l’église on a bâti une annexe – une sacristie et une chapelle sur le plan d’un demi-cercle et le tout en forme d’hexaèdre .

 l’édifice classiciste tardif de la Cour Régionale, de l’ancienne Cour Supérieure NationalePas loin du beffroi, dans la rue Nowa, se trouve l’édifice classiciste tardif de la Cour Régionale, de l’ancienne Cour Supérieure Nationale, dressé dans les années 1823-1826 selon le projet de Karol Fryderyk Schinkel. Juste derrière lui, à droite, se trouve un bâtiment historique de l’ancien Institut Thérapeutique Municipal (construit en 1802).
À gauche se trouve un bâtiment – l’ancien siège de 1889 du tribunal statuant en première instance sur les cas de moindre importance, réalisé en style de néo-renaissance néerlandais. Actuellement c’est la Maison de Correction.
En style supprimer « du » baroque tardif a été dressé, dans les années 1723 – 1736, un temple de la Vierge dont l’autel est décoré d’un tableau votif du Moyen Age sur lequel figurent la Vierge et Enfant.
La première mention historique sur cette église, en bois à l’époque, vient de 15-IV-1445. 

Parmi les mémoriaux réalisés après la deuxième guerre mondiale six d’entre eux méritent l’attention, ce sont:

  • la statue des Héros de l’Armée Soviétique (1946) – sur l’Odra près de la rue Londzina ;
  • la statue des Héros des Insurrections Silésiennes (1958) – sur la rive droite de l’Odra ;
  • la statue de Stanisław Moniuszko (1961) – dans le parc de la rue Nowa ;
  • la statue de Matka Polka (1973) – près d’Odrostrada ;
  • la statue de Arka Bożka (1980) – à côté de la rue d’Opawska ;
  • la statue de Józef von Eichendorff (1994) – rue Mickiewicza.

Plus d’informations sur les monuments de Racibórz et les lieux qui valent la peine d’être visités se trouvent sous le lien des itinéraires de promenade.

Klawisze Dostępności

Przejdź do menu głównego:
Alt i 0
Przejdź do treści strony:
Alt i 1
Mapa Witryny:
Alt i 2
Wersja kontrastowa:
Alt i 4
Wyszukiwarka:
prawy Alt i W

Zamiast klawisza Alt możesz użyć H